Et si… Nous arrêtions de manger un instant? Le jeûne intermittent.

Et si… Nous arrêtions de manger un instant? Le jeûne intermittent.

Retour sur 7 mois d’expérience.

Le Jeûne intermittent ou IF (Intermittent Fasting) est une pratique qui consiste à jeûner une partie de la journée, il peut s’articuler différemment:

  • Personnellement je trouve que la façon la plus simple est de sauter le petit-déjeuner, en pratique je m’arrête de manger vers 20-21h et je recommence à manger vers 12-13h pour totaliser 16h de jeûne par journée, c’est le jeûne 16/8.
  • Certains prolongent la période de jeûne, c’est le jeûne 20/4.
  • Ou d’autres jeûnent deux fois 24h par semaine c’est le jeûne 5/2.

J’ai lu plusieurs articles dans la presse, des livres et sur internet qui explique qu’un jeûne de 3 jours permet de nettoyer son organisme et de renouveler totalement son système immunitaire.

J’ai donc commencé par un jeûne hydrique (je buvais de l’eau), les 3 jours sont passés, j’étais toujours vivant et en meilleur forme.

Cette expérience m’a permis de réaliser à quel point nous sommes confronté à la nourriture dans le monde actuel, qu’on peut facilement décrocher plusieurs jours, on ne connaît pas de baisse de forme, au contraire j’étais beaucoup plus concentré, mon cerveau était en éveil, j’ai beaucoup marché et j’ai même pu faire du sport, bref c’était une belle expérience.

Fort de mon expérience, j’ai continué à me documenter, et j’ai trouvé le jeûne intermittent.

J’ai rapidement été convaincu en effet à la base je n’étais pas vraiment pour le petit-déjeuner, il faut se lever plus tôt, puis le matin je n’avais pas vraiment faim, en le prenant je me conformai à ce que la société me dictait.

J’ai tout de suite adopté cette pratique, j’ai rapidement été conquis, en plus de rendre mon corps plus élancé, plus tonique, j’étais plus réactif le matin, plus concentré, j’avais plus de facilité à digérer, beaucoup moins de « coup de barre ».

C’est désormais ancré dans mon mode de vie, j’ai du mal à concevoir un petit-déjeuner le matin, les personnes qui me questionnent ont l’air désolé lorsque je leur dévoile que je ne mange jamais le matin.

Lors d’un séjour à l’extérieur de mon domicile, je prend juste un café ou un thé, le fait de prendre une boisson permet d’éviter quelques questions.

Pourquoi le jeûne intermittent est-il important?

Au niveau scientifique, plusieurs bienfaits sont prouvés notamment au niveau hormonal:

  • Diminution de la résistance à l’insuline.

L’insuline est bien connue des diabétiques, c’est une hormone produit dans le pancréas, elle régule la glycémie.

Les petits-déjeuner occidentaux se composent souvent de céréales, de jus de fruits industriels, et de sucres (confiture, pâte à tartiner à l’huile hydrogénée…).

Ils ont tendance à détraquer notre insuline, en réaction notre corps va stocker ce surplus glycémique, ça se traduit généralement par des poignées d’amour, cet apport glucidique est tel que notre glycémie va être instable, ceci explique le fameux « coup de barre » et la « fringale » de 11h.

Paradoxalement en ne mangeant plus de petit-déjeuner, on évite d’avoir faim 2-3h plus tard.

  • Augmentation de production de l’hormone de croissance.

Cette hormone permet de se bâtir musculairement, de ralentir le vieillissement de notre corps, deux solutions naturelles sont connues pour optimiser sa production le sport et le jeûne!

Jeûner permet donc de rajeunir et ce n’est pas pour nous déplaire.

  • Autophagie cellulaire.

Le fait de ne pas avoir à digérer va laisser du temps à notre corps pour régénérer ses cellules, notamment les mitochondries. Les cellules saines vont être protégées, tandis que les cellules malades et non viables vont être éliminées, cela s’avère très utile pour la santé et particulièrement dans le cadre de la lutte contre le cancer.

  • Meilleur profil hormonal

Tout d’abord on note une augmentation de la sécrétion d’adiponectine cette hormone protège le cœur, l’adrénaline n’est pas en reste sa sécrétion va aussi augmenter notre concentration n’en sera que meilleure.

De même pour la production de testostérone, en fait la production diminue après chaque repas, mathématiquement le fait d’en sauter un permet d’augmenter la production. On rappelle que la testostérone est une hormone fondamentale pour les hommes.

Cette liste est non exhaustive.

  • Brûleur de graisse.

Le jeûne permet de brûler de la graisse de plusieurs façons.

Premièrement vous allez plus facilement diminuer votre consommation de calorie journalière si elle est excédentaire par définition un repas en moins dans la journée équivaut à moins de calorie ingérées.

Deuxièmement il est prouvé que le jeûne augmente le métabolisme de base.

Troisièmement vous allez produire des corps cétoniques. L’arrêt de la consommation de glucides force le corps à s’adapter en utilisant principalement les lipides et en les transformant en corps cétonique.

Ce phénomène s’appelle la cétose et sera l’objet d’un autre article dans ce site, quoi qu’il en soit ce sont les graisses qui sont contenues dans votre corps qui vont être consommées.

Ne vous inquiétez pas même un personne mince aura toujours suffisamment de graisse pour tenir.

  • Stimulation du cerveau

Le jeûne permet la création de nouveaux neurones, ces neurones vont en outre consommer des corps cétoniques au lieu du glucose, ces deux conséquences du jeûne vont être utiles pour renforcer notre cerveau, et nos activités cérébrales.

Il lutte aussi contre le stress oxydatif, ce qui permettra au corps d’éviter le vieillissement (en effet l’oxydation du corps entraîne un vieillissement plus précoce).

En conclusion la restriction calorique due au jeûne va générer un stress bénéfique qui conduira à l’optimisation de notre corps, autoguérison, meilleur profil hormonal…

Pourquoi ne parle t-on que rarement du jeûne?

Une des principales raisons, c’est que l’on ne peut rien vendre avec le jeûne, bien au contraire, les repas à heures fixes, les petits-déjeuners sont dictés par la société et sont là pour des raisons sociales, l’alimentation en général est imposée par les industriels, le lobbying…

Le jeûne intermittent permet d’améliorer sa santé, sans faire attention à ce que l’on mange, cependant il est recommandé d‘éviter les aliments transformés, raffinés et les aliments riches en glucides présentant des indices glycémiques élevés pour la simple et bonne raison qu’ils vont être un frein au jeûne intermittent.

Effectivement comme il est dit précédemment ces derniers détraquent la glycémie, ce qui a pour effet de toujours avoir faim, de même avec ce type d’aliments la satiété est rarement atteinte.

Pour aller plus loin et dans le sens du régime paléolithique souvent lié au jeûne intermittent, nos ancêtres ne pouvaient pas manger à heures fixes, pour obtenir de la nourriture, ils devaient courir, grimper, ramper, chasser, cueillir, généralement à jeun, pourtant ils profitaient sûrement de la plénitude de leurs moyens et ce grâce aux effets bénéfiques du jeûne…

Pour résumer le jeune intermittent vous fait gagner du temps!

Sources:

dur-a-avaler

fasting

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.